Moment d'un couple de Nelly Alard

Publié le par Evelyne Patricia Lokrou

Moment d'un couple de Nelly Alard

Moment d'un couple de Nelly Alard est un roman qui parle du couple, en particulier de l'infidélité dans ce couple et des conséquences sur la relation amoureuse du couple. Mais, il parle surtout et davantage de la réaction des personnes concernées, (de la personne trompée, de celle qui trompe et de la personne avec qui est faite cette infidélité). L'auteur décrit des personnes à la fois fortes, fragiles;"folles", passionnées, imprévisibles, contenues (contradictoires); elle parle de réactions inattendues et parfois déstabilisantes. Elle nous raconte l'histoire d'un couple en crise qui a du mal à sortir du cercle vicieux dans lequel il est plongé. C'est un triangle amoureux où chaque individu a, même s'il ne l'admet pas, sa part de responsabilités.

Contrairement aux autres oeuvres, les dialogues de ce livre, ne sont pas indiqués par un tiret. Il faut lire attentivement pour comprendre quand les personnages se parlent et quand le narrateur intervient, et à quel moment les personnages sont dans leur tête. J'aime l'originalité de cette écriture et de ce style narratif. On sent que le livre s'adresse à des adultes et est une histoire pour Adulte!

Juliette et Olivier, qui sont mariés, ont deux enfants. Olivier rencontre Victoire (nommée V presque dans tout le livre) et est infidèle à son épouse. Un jour où V fait une crise d'hystérie, Olivier avoue sa liaison à sa femme. Mais, il est incapable de choisir entre les deux femmes. Les événements échappent au contrôle du couple en péril. Cette relation pénible, douloureuse, difficile devient peu à peu invivable pour les époux voire le trio. Olivier fera-t-il son choix ? Le couple survivra-t-il à cette crise ? Que sera l'avenir des trois protagonistes et du couple (Olivier-Juliette) ?? Je vous invite à lire ce roman, " Moment d'un couple" de Nelly Alard, pour connaitre le déroulement, le denouement de cette histoire, contemporaine.

(Une de mes critiques sur Babelio.). Merci.

Commenter cet article