Maltraitée la veille de Noël

Publié le par Evelyne Patricia Lokrou

Bonjour,

Je ne voulais pas gâcher votre ambiance de fêtes, aussi  je choisis de parler de cet "incident", aujourd'hui, en cette nouvelle année 2017. En espérant que cela ne se répétera pas.

La veille de Noël, soit le 24 décembre 2016, vers 14h 30, je décide d'aller prendre l'air et d'acheter certaines choses au dépanneur du coin. Ce jour-là, une de mes soeurs, que je n'ai pas vu depuis un an, était présente, j'avais des sentiments partagés (colère, tristesse, joie...), une autre de mes soeurs, avec qui je suis tous les jours, et qui vois un peu trop souvent (je dois dire (avec peine), mon chagrin à cause de tous ces méchancetés,....) était là aussi. 

Elles discutaient, toutes les deux, échangeant des nouvelles. Mes parents, ma famille entière (et la petite que je n'ai pas...)  me manquaient. J'aurai eu envie de crier, je voudrais être ailleurs, car nous passons une année dure, pénible, injuste....

Mais, je m'habille (une jupe noire sur mon legging sombre, un pull noir et mon manteau, enfin deux (un noir et un gris avec capuche)),  je mets mon sac au dos et je prends mon autre sac. 

J'arrive au dépanneur, une femme, un peu âgée est devant la porte. J'attends en me disant que si elle doit sortir, elle le fera. Mais, elle semble ne pas vouloir le faire, aussi je pousse la porte délicatement et je rentre. Je suis accueillie aussitôt par un "bonjour", mais celui dont on ne veut pas (un de ceux qui disent, de manière agressive, "qu'est-ce que tu fiches ici ?"), par un homme plus grand et gros que moi. Je fais celle qui ne se sent pas inquiétée ni inquiète. Je commence à faire mes achats, mais il me suit comme si j'étais un voleur ou je ne sais quoi d'autre. (Il faut dire que c'est le même manège pénible et blessant à chaque fois que l'on fait ses courses ici. Je ne sais pas si c'est vraiment le fait d'être une noire, une femme et une africaine, mais cela semble tout cela à la fois....) Mais, c'est chaque fois des remarques insultantes, des gestes ridicules et des attitudes violentes....)

Je continue à faire mes courses....Mais sentir quelqu'un qui vous harcèle constamment, qui vous suis comme votre ombre de façon agressive...Cela n'aide pas. Je regarde le "mec " derrière moi et je découvre qu'il me suis toujours dans chaque rayon. Avant de m'en rendre compte, des bouteilles de coca, en plastique" tombent. Il me regarde et sans que je puisse dire un mot, il me dit d'un ton menaçant, en me saisissant à la gorge, au point d'arracher ma capuche : " tu ramasses les bouteilles avant d'aller à la caisse ou je te saisis moi".

Vous vous rendez compte ? Un homme fort physiquement entrain de rudoyer, de violenter (c'est bien le cas), de menacer une femme dans une boutique (dépanneur) - devant une femme un peu âgée entrain de regarder la scène sans broncher.

Je demande alors à l'homme, s'il veut que je lui paies (rien n'est cassé) les bouteilles tombées.  Il me dit: " va les ramasser ou tu sors de la boutique. Tu veux tes marchandises ? Tu vas ramasser les bouteilles ou tu sors de ma boutique. C'était une menace grossière, grotesque et humiliante...( je veux bien ramasser les bouteilles tombées, je le fais lorsque cela arrive, mais pas là...)

J'ai donc laissé les affaires sur le comptoir. Je m'apprêtais à sortir, lorsqu'il m'a poussé hors de la boutique avec une telle violence,....Il m'a fait tomber sur le trottoir avec mes sacs. Il aurait pu me tuer....Ma tête aurait pu cogner le sol, heureusement, grâce à Dieu, je ne me suis fait mal qu'aux mains et aux doigts. ( Ce sont les parties de mon corps qui ont atténué ma chute brutale). Mais, je me suis retrouvée avec une bonne colère et une douleur un peu partout.

Je me suis relevée, non sans lui avoir dis ma manière de penser et lui rappeler la cruauté de ses gestes....qui sont malheureusement courants envers les gens..dans les boutiques et dépanneurs. Faire ses achats, son épicerie est devenue un vrai calvaire....😢

En rentrant, mes soeurs m'ont vu saigner...elles m'ont demandé ce qui m'était arrivé et si quelqu'un m'avait fait cela ?? Je n'ai pas pu répondre. J'étais trop fâchée, trop en colère, trop secouée et, je ne voulais pas non plus parler de cela alors qu'elles s'apprêtaient à aller faire la fête ou plutôt allaient être avec mes autres soeurs et les autres membres de ma famille, ici....

J'ai soigné les plaies (j'ai désinfecté) comme il se doit. 

Je ne suis pas allée avec mes soeurs (j'étais trop de mauvaises humeurs et de plus blessée) devant des enfants, cela craint....(de toutes les façons, je crois que je n'y serai pas allée ....) J'ai mes raisons.....(personnelles (rire)). 😂 Famille, je t'aime ❤ 

Je suis donc assise inconfortablement, dans le noir de cette journée d'hiver, et j'écris..

Je relate maladroitement les évènements.

 

Bonne année à vous tous, partout dans le monde! 🎁🎈Que l'Amour et la paix triomphent toujours! ❤

 

 

Publié dans Quotidien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

R.F.M. Pimenta 03/01/2017 13:33

Ça faisait du temps que je ne visitais pas ton blog et voilà que je tombe sur ce texte. Je suis vraimant en choc. Il n'y a pas moyen d'appeler la police dans ce cas? Ici au Brésil les agressions contre les femmes sont un crime grave. Il y a même un département de la police spécialisé sur ce sujet.
Tu as bien raison d'en parler sur ton blog. Il ne faut jamais se taire à propos de ça!