Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La chronique de Leeve

Publié le par Evelyne Patricia Lokrou

Bonjour.

Coucou! C'est moi, Leeve ! Je suis de retour.

Ce matin, Adèle était en retard au travail, pour la première fois depuis son arrivée au P.B.C.C. Il y a trois ans déjà. 

Elle arborait un large sourire. La raison était bien évidente: elle portait à son doigt un diamant aussi gros qu'une perle.

- Luc m'a à nouveau demandé en mariage. J'ai dit " oui", une seconde fois, et il m'a offert cette splendide bague.

Elle a eu droit aux " oh, ah, houla," admiratif et aux " félicitations; tu as beaucoup de chance" de ses collègues. Ils avaient tous un sourire sur les lèvres.

Une seule montrait un visage fermé, voire même triste et lointain: Julie. Elle semblait absente, préoccupée. On aurait dit quelqu'un qui débarquait d'une autre planète et rêvait déjà d'être ailleurs qu'à l'endroit où il était.

Je me demande bien ce qui lui arrive...

Au revoir. À la prochaine fois. Merci.

Partager cet article

Repost 0

Je veux te louer "SCHEKINA"

Publié le par Evelyne Patricia Lokrou

Bonne fin de mois !

Publié dans Musique

Partager cet article

Repost 0

La chronique de Leeve

Publié le par Evelyne Patricia Lokrou

Bonjour.

Coucou! C'est moi, Leeve ! Je suis de retour.

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire d'Adèle. C'est une journée " commande gratuite". Les clients viennent, s'assoient, choisissent ce qu'ils veulent, commandent et ne paient rien. Ils ont en plus droit au café à volonté.

Pour cette journée exceptionnelle, Adèle n'a pour seule responsabilité que celle de sourire. Elle a l'ordre de profiter de sa journée, de se détendre et, de se laisser fêter et gâter. Marc lui a confectionné un énorme gâteau qu'elle partage avec ses collègues, amis et avec les clients du jour. Le  gâteau est au citron et à l'orange.  Marc lui en a confectionné un plus petit, pour Luc, Lucien et elle (c'est une surprise qu'elle doit emporter, avec les nombreux cadeaux que nous lui réservons. Pour cette journée unique, Adèle est seule responsable du choix de la musique et du parfum de sa crème glacée.

La journée se terminera, je le sens, avec beaucoup de rire, mais aussi des larmes d'émotion.

Au revoir. À la prochaine fois. Merci.

Partager cet article

Repost 0

Bon week-end

Publié le par Evelyne Patricia Lokrou

Mariage !

" The Boulevard Montmartre on a Winter Morning" de Camille Pissarro

" The Boulevard Montmartre on a Winter Morning" de Camille Pissarro

Publié dans Gif-Fond, Peinture

Partager cet article

Repost 0

La chronique de Leeve

Publié le par Evelyne Patricia Lokrou

Bonjour.

Coucou! C'est moi, Leeve ! Je suis de retour.

Nous prenons toujours un petit moment, à tour de rôle, pour se restaurer et reprendre des forces au travail. Certains aiment prendre ces moments-là pour fumer, appeler les êtres chers, boire un café et manger un petit quelque chose ou, tout simplement, ne rien faire !

Ce matin, j'avais envie d'aller m'asseoir dans l'arrière-boutique et feuilleter un album de famille. Mes enfants me manquent, dès qu'ils quittent la maison (ceux qui sont parents savent de quoi je parle (rire)).

J'étais donc distraite, mon album à la main et un sourire triste sur les lèvres. Je marchais sans faire vraiment attention. J'ouvre la porte de l'arrière-boutique (vers une sortie extérieure). Là, je vois Richard et Hélène, dans les bras l'un de l'autre. Plus exactement, ils s'embrassaient passionnément. 

Je m'arrête brusquement. Je me sens soudain, plus "indiscrète" que surprise. Je rebrousse chemin, sans me faire voir, et c'est alors que j'entends Richard dire: 

- Je t'aime depuis la première fois que tu as franchi la porte de cet endroit.

- Le plus beau jour de ma vie, dit Hélène, la tête baissée.

- Tu m'avais remarqué, interroge Richard!

- Et, comment, tu avais un filet sur la tête et un tablier vraiment sexy, d'avouer la timide Hélène.

Je me suis éloignée, à cette phrase, sans plus attendre, en prenant soin de m'assurer qu'ils ne découvrent mon intrusion involontaire.

Les voilà, maintenant, de retour à leur poste. Ils se jettent des regards qui en disent longs sur leurs sentiments. Ils pensent, sans doute, être seuls à connaître leur beau secret. (Rire). Ils sont si adorables. 

Ah, l'amour! Rien n'est plus beau et plus précieux que ce noble sentiment! Rien n'égale cela!

Au revoir. À la prochaine fois. Merci.

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>