Interview(s) 📄🎥📷📹📺📻📀🎤📼🎧🎵📲☎📞📠👑🎓💚🍀

Publié par Evelyne Patricia Lokrou

Voici:

1) Interview sur mon livre «Adolescence»

 

Par Flora

LE 20 NOVEMBRE 2012

Rencontre avec Evelyne Patricia Lokrou, auteur de " Adolescence "

Evelyne Patricia Lokrou, présentez-nous votre recueil de poésie Adolescence ?
Adolescence est une œuvre composée de poèmes qui parlent en général d’amour. C’est un prétexte pour se souvenir de l’adolescence, de ses joies et de ses peines. C’est l’amour que l’on ressent à l’adolescence. Un amour pur et innocent qui laisse la place à l’imagination, au rêve, aux désirs et aux souhaits. Adolescence parle de sentiments, de paix et de divers sujets qui permettent de faire la transition de l’enfance à l’âge adulte. Adolescence, c’est la recherche de soi, le doute, la découverte, l’espoir, l’amour, le départ, le changement, les voyages, une nouvelle vie !

D’où vous vient votre passion pour l’écriture ?
Lorsque j’étais enfant, mes parents m’ont offert un livre pour un de mes Noël : Les contes d’Andersen. Je ne comprenais pas pourquoi un tel cadeau. Puis, je me suis mise à le lire et j’ai trouvé les histoires tellement belles que j’ai voulu lire le livre les contes de Grimm offert à ma sœur cadette. Fascinée par ce que je lisais, j’ai décidé de lire plus. Mes parents avaient une grande bibliothèque avec des livres d’auteurs africains, américains, anglais, français, russes, ivoiriens, etc…J’ai lu tous les livres et j’en voulais plus. Je n’étais pas satisfaite et il me fallait lire et lire encore. J’ai aussi découvert que mon père écrivait des nouvelles. De plus, un de ses amis, un oncle, Amadou Koné, est un écrivain ivoirien très célèbre, dont je lisais les œuvres avec beaucoup de plaisir. Je crois que j’ai voulu faire comme eux et écrire également. Voilà comment est né mon désir de lire et avec lui celui d’écrire ! Mais, la vraie raison pour laquelle j’écris, c’est que j’aime la lecture et l’écriture. Je ne saurais me passer de ces deux passions qui sont devenues une seconde nature et un plaisir toujours renouvelé. L’écriture est une part importante de ma vie. Elle me permet de supporter les tracas de l’existence, de vaincre mes peurs et de m’exprimer avec beaucoup plus de confiance.

Ecrivez-vous depuis longtemps ?
J’écris depuis l’enfance. Le désir d’écrire est né quand j’étais une petite fille. Mais, c’est à l’adolescence que j’ai vraiment décidé de devenir écrivain. Cependant, c’est à l’âge adulte que j’ai été publiée pour la première fois, puisque j’écrivais avec plus de sérieux, plus d’ambition et plus d’amour et, je crois, mieux.

Quel serait le plus beau compliment qu'un lecteur puisse vous faire ?
Le plus beau compliment serait d’acheter et de lire mes livres, mais surtout d’aimer les histoires et mon écriture. « J’ai aimé votre livre parce que j’ai été touché par les personnages et l’histoire. C’est bien écrit, votre livre m’a redonné espoir, comme d’habitude, le style est alerte, agréable et les histoires passionnantes, l’envolé lyrique passionnant» et comme me le disait une de mes sœurs, il n’y a pas si longtemps « Je n’aimais pas la poésie, grâce à toi, je l’aime maintenant» : voilà le compliment le plus beau. Si, j’arrive à faire aimer la lecture à mes lecteurs, j’aurais réussi.

Quels sont les livres qui vous ont le plus apportés ?
Il n’y a pas vraiment de livres. Je lis beaucoup et un peu de tout. Cependant, Il y a plusieurs auteurs que j’aime beaucoup : Amadou Koné, Marc Levy, Marcel Pagnol, Guillaume Musso, Molière, Sartre, Charles Baudelaire (Les fleurs du Mal), etc... Je ne peux tous les citer, il y en a tant. Je ne peux me passer d’un dictionnaire. Mais, le livre qui m’apporte beaucoup à tous les niveaux c’est La Bible qui est le livre par excellence.

A quel type de lecteur est adressé votre ouvrage ?
J’écris pour tous, pour les jeunes comme pour les adultes. J’utilise des mots simples et j’écris des histoires qui s’adressent à tous. J’aime une écriture populaire, moderne et riche culturellement. J’écris des poèmes, des contes, des nouvelles, des pièces de théâtre, des romans, etc…tout ceci se combinant dans un style que je voudrais divers certes mais cohérent comme le « Nzassa» de chez nous, entendez, le « Patchwork». Aussi, j’espère toucher un plus grand public et que tout le monde y trouve son compte !

Si vous deviez définir la poésie en quelques vers
« C’est un voyage extraordinaire
Dans des mondes ordinaires.
C’est un pays où le rêve
Donne toujours une trêve
Au malheur et à la peine.
C’est un monde sans haine ;
Un univers plein de promesse
Où les mots sont de douces caresses. »

Un mot pour vos lecteurs
Merci d’acheter et de lire mes œuvres. Merci de me suivre à chaque livre et d’aimer mon univers et ce que j’écris. Merci pour vos bons mots, vos compliments et vos commentaires constructifs. Je vous aime ! Je vous suis reconnaissante. Merci et à la prochaine fois. J’attends vos messages avec impatience. Bisous. Bonne lecture ! Merci !

 

 

 

 

Rencontre avec Evelyne Patricia Lokrou, auteur de " Adolescence "

Evelyne Patricia Lokrou, présentez-nous votre recueil de poésie Adolescence ?
Adolescence est une œuvre composée de poèmes qui parlent en général d’amour. C’est un prétexte pour se souvenir de l’adolescence, de ses joies et de ses peines. C’est l’amour que l’on ressent à l’adolescence. Un amour pur et innocent qui laisse la place à l’imagination, au rêve, aux désirs et aux souhaits. Adolescence parle de sentiments, de paix et de divers sujets qui permettent de faire la transition de l’enfance à l’âge adulte. Adolescence, c’est la recherche de soi, le doute, la découverte, l’espoir, l’amour, le départ, le changement, les voyages, une nouvelle vie !

D’où vous vient votre passion pour l’écriture ?
Lorsque j’étais enfant, mes parents m’ont offert un livre pour un de mes Noël : Les contes d’Andersen. Je ne comprenais pas pourquoi un tel cadeau. Puis, je me suis mise à le lire et j’ai trouvé les histoires tellement belles que j’ai voulu lire le livre les contes de Grimm offert à ma sœur cadette. Fascinée par ce que je lisais, j’ai décidé de lire plus. Mes parents avaient une grande bibliothèque avec des livres d’auteurs africains, américains, anglais, français, russes, ivoiriens, etc…J’ai lu tous les livres et j’en voulais plus. Je n’étais pas satisfaite et il me fallait lire et lire encore. J’ai aussi découvert que mon père écrivait des nouvelles. De plus, un de ses amis, un oncle, Amadou Koné, est un écrivain ivoirien très célèbre, dont je lisais les œuvres avec beaucoup de plaisir. Je crois que j’ai voulu faire comme eux et écrire également. Voilà comment est né mon désir de lire et avec lui celui d’écrire ! Mais, la vraie raison pour laquelle j’écris, c’est que j’aime la lecture et l’écriture. Je ne saurais me passer de ces deux passions qui sont devenues une seconde nature et un plaisir toujours renouvelé. L’écriture  est une part importante de ma vie. Elle me permet de supporter les tracas de l’existence, de vaincre mes peurs et de m’exprimer avec beaucoup plus de confiance.

Ecrivez-vous depuis longtemps ?
J’écris depuis l’enfance. Le désir d’écrire est né quand j’étais une petite fille. Mais, c’est à l’adolescence que j’ai vraiment décidé de devenir écrivain. Cependant, c’est à l’âge adulte que j’ai été publiée pour la première fois, puisque j’écrivais avec plus de sérieux, plus d’ambition et plus d’amour et, je crois, mieux.

Quel serait le plus beau compliment qu'un lecteur puisse vous faire ?
Le plus beau compliment serait d’acheter et de lire mes livres, mais surtout d’aimer les histoires et mon écriture. « J’ai aimé votre livre parce que j’ai été touché par les personnages et l’histoire. C’est bien écrit, votre livre m’a redonné espoir, comme d’habitude,  le style est alerte, agréable et les histoires passionnantes, l’envolé lyrique passionnant» et comme me le disait une de mes sœursil n’y a pas silongtemps « Je n’aimais pas la poésie, grâce à toi, je l’aime maintenant» : voilà le compliment le plus beau. Si, j’arrive à faire aimer la lecture à mes lecteurs, j’aurais réussi.

Quels sont les livres qui vous ont le plus apportés ?
Il n’y a pas vraiment de livres. Je lis beaucoup et un peu de tout. Cependant, Il y a plusieurs auteurs que j’aime beaucoup : Amadou Koné, Marc Levy, Marcel Pagnol, Guillaume Musso, Molière, Sartre, Charles Baudelaire (Les fleurs du Mal), etc... Je ne peux tous les citer, il y en a tant. Je ne peux me passer d’un dictionnaire. Mais, le livre qui m’apporte beaucoup à tous les niveaux c’est La Bible qui est le livre par excellence.

A quel type de lecteur est adressé votre ouvrage ?
J’écris pour tous, pour les jeunes comme pour les adultes. J’utilise des mots simples et j’écris des histoires qui s’adressent à tous. J’aime une écriture populaire, moderne et riche culturellement. J’écris des poèmes, des contes, des nouvelles, des pièces de théâtre, des romans, etc…tout ceci se combinant dans un style que je voudrais divers certes mais cohérent comme le « Nzassa» de chez nous, entendez, le « Patchwork». Aussi, j’espère toucher un plus grand public et que tout le monde y trouve son compte !

Si vous deviez définir la poésie en quelques vers
« C’est un voyage extraordinaire
Dans des mondes ordinaires.
C’est un pays où le rêve
Donne toujours une trêve
Au malheur et à la peine.
C’est un monde sans haine ;
Un univers plein de promesse
Où les mots sont de douces caresses. »

Un mot pour vos lecteurs
Merci d’acheter et de lire mes œuvres. Merci de me suivre à chaque livre et d’aimer mon univers et ce que j’écris. Merci pour vos bons mots, vos compliments et vos commentaires constructifs. Je vous aime ! Je vous suis reconnaissante. Merci et à la prochaine fois. J’attends vos messages avec impatience. Bisous. Bonne lecture ! Merci !

 

 

voici

2)  l'interview sur mon livre « L'Art selon Evepath ( peintures(textes) poèmes):

 

 

Par Flora

LE 7 MAI 2014

Rencontre avec Evelyne Patricia Lokrou, auteure de « L'Art selon Evepath »

 

Présentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?

" L’Art selon Evepath " est une œuvre en couleur, composée de poèmes et de peintures. Dans ce livre, je présente mes toiles au grand public dans le but de les faire connaître. Je signe mes dessins et mes peintures sous le pseudonyme d’Evepath. Ce livre se veut être un mariage heureux entre la peinture et la poésie.

A quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?

J’écris pour les jeunes comme pour les adultes. Aussi, comme mes poèmes, mes contes, mes nouvelles, mes pièces de théâtre, mes romans, etc… cet ouvrage, « L’art selon Evepath » s’adresse à tous. J’espère toucher un plus grand public et que tout le monde y trouve son compte !

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?

C’est un livre sans prétention où les mots voyagent avec la peinture.

C’est un univers où des corps et des figures

Forment un pays où le rêve

Donne toujours la relève

Au beau et au merveilleux;

C’est une œuvre sans poudre aux yeux;

Un cadeau plein de tendresse

Où les mots et les couleurs sont de douces promesses

Pour des lecteurs désireux de connaître les Arts plastiques

Et de se laisser porter par les émotions poétiques.

La qualité principale de mon livre, c’est l’union originale de deux arts esthétiques

Pour montrer que « l’Art véritable n’a pas de frontières

Et surtout pas de cloisons étanches mais qu’il est la Vie

Et comme la Vie il est un Tout»;

Encore une fois, c’est un «patchwork», un mélange de genres, qui englobe tout.

C’est un mariage entre la peinture et la poésie, mais aussi un hymne à la Vie.

Pour dire encore une fois que demain sera toujours mieux qu’hier !

Quels sont les thèmes qui vous ont le plus inspiré dans l'écriture de votre œuvre ?

Encore une fois, l’Amour est au centre de toute l’œuvre. l’amour, mais aussi la beauté et l’attirance émotionnelle.

Quels sont vos auteurs de référence ?

Je n'ai pas vraiment d’auteurs de référence. Je lis beaucoup et un peu de tout. Cependant, pour écrire « L’Art selon Evepath », j’ai lu plus encore « Histoire de l’Art en occident, de l’Antiquité au XXème siècle » de Denise Hooker, que je cite parfois, dans le livre.

En tant qu'auteure, quelles retombées souhaiteriez-vous avoir suite à la publication de votre ouvrage ?

Personnellement, j’aimerais tout d’abord que les lecteurs achètent et lisent mes livres, mais surtout qu’ils aiment les textes, les peintures et mon écriture. Si, j’arrive à faire aimer la lecture, la peinture et les arts à mes lecteurs, alors j’aurais réussi. Je voudrais également que ce livre me permette de me faire connaître en tant qu’auteur, mais aussi en tant que peintre, dessinateur, artiste,….

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?

Je vais continuer à écrire des nouvelles, des contes, pour enfants surtout, de la poésie, des romans, des pièces de théâtre,…et penser à d’autres projets qui allient la peinture, la photographie, le dessin et l’écriture. Ce que je veux dire, c’est que je vais continuer à écrire, toujours et encore, et à lire, car l’un ne va pas sans l’autre.

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Je ne vais pas être originale mais merci, chers lecteurs, d’acheter et de lire mes œuvres. Merci de me suivre à chaque livre et d’aimer mon univers et ce que j’écris. J’espère que ce livre de peintures et de textes poétiques vous fera aimer mes toiles, mon art et mes écrits davantage.

Merci pour vos bons mots, vos compliments et vos commentaires constructifs. Je vous aime ! Je vous suis reconnaissante. Merci et à la prochaine fois. J’attends vos messages avec impatience. Dieu vous bénisse ! Bisous. Bonne lecture ! Merci !

 

L’Art selon Evepath

De Evelyne Patricia Lokrou

Voici

3) L' Interview écrite sur Petite Poussière, Recueil de nouvelles.

Par Flora

LE 21 MAI 2014

Rencontre avec Evelyne Patricia Lokrou, auteure de « Petite poussière »

Présentez-nous votre ouvrage en quelques mots ? Petite poussière est un recueil de dix nouvelles qui parlent de maladie mentale, d’enferment, de mort, de meurtre, de jalousie, d’espoir, d'attente, de retrouvailles, d'amour ... C’est aussi le titre de l'une des nouvelles.

Pourquoi avoir écrit ce livre ? J'ai écrit ce livre pour ma famille et à la mémoire de mon neveu Mathéo, parti trop tôt lorsqu'il avait quatorze mois. Petite poussière est un peu un hommage que je lui rends, à travers cette œuvre de fiction.

A quel lecteur s'adresse votre ouvrage ? Tout comme Adolescence (poésie), le Don (nouvelles), la dispute (théâtre), comme un poème (poèmes), L'art selon Evepath (poèmes et peintures), Petite poussière s'adresse à tous : j'écris pour les jeunes, les enfants, les femmes, les hommes, les personnes âgées, les adultes. Mes sujets et thèmes sont très diversifiés. Je parle en général de la Vie et de l'Amour.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ? Il n'est pas facile d'évoquer les qualités de son propre ouvrage. Cependant, sans paraître prétentieuse, je dirai que la qualité principale de mon livre, Petite poussière, est la simplicité des histoires, les thèmes qu'il aborde et la sensibilité qui s'y dégage. C'est un recueil qu'il faut lire avec la tête, mais aussi et surtout, avec le cœur.

Quels sont les thèmes qui vous inspirent le plus dans le genre policier ? J'aime le thriller ! La peur, le suspense, le combat psychologique etc. doivent être présents dans le récit pour me plaire. J’aime les enquêtes policières dans lesquelles la mort et l’amour se côtoient. J’aime par exemple les romans d’Agatha Christie et Le Collectionneur de Chrystine Brouillet.

Quels sont vos auteurs de référence ? Je n’ai pas vraiment d’auteurs de référence. Je lis beaucoup et un peu de tout. Agota Kristof disait dans son livre, l’Analphabète : « On devient écrivain en écrivant avec patience et obstination sans jamais perdre la foi dans ce que l’on écrit». Je dirai qu’on devient également écrivain en lisant plusieurs livres, de nombreux auteurs, différents genres et style d’écriture. Je voudrais ajouter toutefois, qu’Il faut beaucoup lire pour pouvoir bien écrire. Je lis donc beaucoup, mais pas assez en mon sens (rire), et des genres différents. Je crois que c’est comme cela que l’on apprend à écrire, car il ne suffit pas d’avoir de l’imagination : il faut être aussi curieux. Comme disent mes parents : «On ne finit jamais d’apprendre.»

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ? Je continue à lire, à écrire des nouvelles, des contes, pour enfants surtout, mais aussi de la poésie, des romans, des pièces de théâtre,…

Un dernier mot pour les lecteurs ? Merci, chers lecteurs, chères lectrices, d’aimer, d’acheter et de lire mes livres. Je souhaite que vous appréciez aussi Petite poussière, comme mes autres œuvres. J’espère que vous serez touchés par les histoires que j’écris. Merci et à la prochaine fois. J’attends vos messages et vos commentaires avec impatience. Dieu vous bénisse ! Bonne lecture ! .

Interview(s) ������������☎������

Voici.

4) L'interview écrite sur Histoire noire (poésie):

Rencontre avec Evelyne-Patricia Lokrou, auteur de «Histoire noire (poésie)»

Evelyne_Patricia_Lokrou_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
Histoire noire est un recueil de poésie. Le mot «Noir» est l'élément clé, la base de la poésie. Il est au coeur ‎même de ce recueil. Le noir est souvent associé au mal, au malheur, à la terreur, à toutes sortes de choses négatives et certains de ces poèmes en parlent, mais le noir est aussi associé au beau, au rare, au précieux, etc...Ce recueil parle de souffrance, de peine, d'amour, de beauté, de rareté, de lutte,...

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Je vivais ( je vis encore) des situations difficiles et incompréhensibles; des moments difficiles. Je ne savais pas mettre les mots justes sur tout cela. Mon chagrin était grand, les blessures douloureuses, les attaques persistantes...Puis un jour, j'ai commencé par écrire le poème «Fille noire», en pensant à mon pays, à ma naissance, à mes parents, à ma mère, à mes soeurs, à ma Famille, à mes rêves (avoir des enfants, une petite famille à moi et tout le Bonheur de ce monde terrestre). Puis, j'ai décidé d'écrire un autre poème, puis un autre.... le mot noir, c'est tout de suite imposé à moi, comme une évidence. Parfois, j'avais deux versions d'un même poème (deux interprétations, d'une même douleur exemple : «Peau noire Belle pourtant Dans le soir oublié (ou Dans le soir oubliée)»).
Petite confidence, j'ai écrit «pensées noires» dans le métro, pendant une longue attente.

Pourquoi avoir choisi d'écrire sous forme poétique ?
Lorsque j'ai écrit "Histoire noire", le premier mot que j'avais en tête, c'est justement le mot noir. ‎J'ai donc décidé d'inclure ce mot dans tous mes textes. La poésie me semblait le meilleur moyen d'exprimer ma pensée. C'était ce genre artistique qui m'inspirait d'ailleurs à ce moment-là. Aussi, les mots venaient beaucoup plus facilement avec la poésie.

Que signifie ce titre ?
"Histoire noire", c'est d'abord le titre d'un poème. Histoire noire, c'est une histoire dure, sombre, indésirable, mais c'est aussi l'histoire de la personne noire, en général et de la femme noire, en particulier. ‎C'est toute la souffrance de l'être noir, souvenir de sa douloureuse souffrance historique (l'esclavage) qui par moment semble encore actuelle.

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?
"Histoire noire", comme tous mes livres, s'adresse à tous, hommes, femmes, enfants, adolescents, adultes, vieux, sans aucune distinction. Toute personne qui aime la poésie et l'être humain. Cependant, je le dédie tout particulièrement aux hommes et aux femmes noirs, également aux immigrants, aux réfugiés et aux étrangers, qui souffrent encore dans le monde pour toutes sortent de raisons, mais surtout qui souffrent de l'injustice, de l'incompréhension, de l'ignorance, de la cruauté et de la méchanceté de certaines personnes, et du Racisme sous plusieurs formes inhumaines. Si seulement, les gens se souvenaient de « Les enfants de la liberté» et, de la belle phrase touchante et juste de Marc Levy « on est tous l'étranger de quelqu'un», peut-être traiteraient-ils l'autre comme un alter ego, un autre soi ?

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Je voulais tout d'abord mettre les mots sur ma peine, comprendre ma souffrance, me retrouver (retrouver la petite fille noire et ses espoirs); revenir à mes racines. Et par la suite, j'ai décidé de traduire le chagrin de plusieurs ou du moins, je me suis rendu compte que c'était le cas en terminant les poèmes qui m'ont tous bouleversé et qui me bouleversent encore. Les Hommes, sur le papier, sont tous égaux, mais la réalité est parfois plus triste, honteuse, révoltante, décourageante,...Je voulais demander d'être un peu plus sensibles à la différence ( d'avoir du coeur) et de se mettre un peu à la place de l'autre. Nous désirons tous la même chose: LE BONHEUR. Mais, je voulais aussi dire à tout un chacun de ne pas renoncer aux rêves qu'il fait, malgré la difficulté et les obstacles de toutes sortes.

Où puisez-vous votre inspiration ?
‎Il est vrai que je lis beaucoup. C'est normal pour un écrivain (pas trop à mon sens et, en ce moment, pas du tout ( je dois m'y remettre (rire)), mais je traverse ce que l'on appelle des périodes artistiques fortes (soit c'est l'écriture, la peinture ou, en ce moment, la sculpture). Et, cela est plus précis avec l'écriture ( j'ai ma période nouvelles (quoique pour la nouvelle, je m'oblige parfois à écrire) ou ma période poésie (pour Histoire noire, j'étais dans ma période poésie (ce devait être un hiver, je crois). Je dois vous confier que Histoire noire a été publiée en 2007, avec d'autres textes, dans mon recueil « L'Autobus de village et autres nouvelles. J'ai repris les droits depuis. Merci.

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?
Pour une fois, je vous répondrai, je ne sais pas encore. Je vais continuer à écrire, c'est certain, mais quoi ? Dieu seul le sait !

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Merci à vous, lecteurs et lectrices, ami(e)s, famille, connaissances, parents, soeurs, frère, beaux-frères,...vous tous qui me lisez, achetez mes livres et me suivez avec plaisir. Merci pour vos compliments, vos commentaires constructifs, vos encouragements, ...
Merci à mes éditeurs et en particulier à toute l'équipe des Éditions Edilivre, pour votre patience, votre confiance, votre travail,... Merci de m'aider à devenir un meilleur écrivain ! A la prochaine fois, je croise les doigts, si Dieu le veut. Un dernier merci à Dieu, sans qui tout ceci (cela (rire)) ne serait pas possible ! Dieu nous bénisse ! Merci.

 

 

 

Voici.

5) L'interview écrite sur Amour (poèmes) suivi de Âme Tourmente (poésie):

Par Guillaume

LE 15 JUILLET 2015

Rencontre avec Evelyne Patricia Lokrou, auteur de "Amour (poèmes) suivi de Âme Tourmente (poésie)"

Présentez-nous votre ouvrage ? Amour (poèmes) suivi de Âme Tourmente (poésie) est un condensé de deux recueils de poèmes qui parlent d'Amour. Le BONHEUR d'un être humain est avant tout fonction de ce sentiment universel et légitime; c'est un droit pour tous les êtres. C'est bientôt mon anniversaire, je vais passer un cap important. Je me rends compte, plus que jamais, que l'amour, la famille, les enfants, les ami(e)s, la prospérité...sont encore plus importants dans ma vie.‎ J'aspire au bonheur, comme tout le monde.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?‎‎ ‎Comme a dit Christophe Bobin, que je cite en quatrième de couverture : « quand on aime quelqu’un, on a toujours quelque chose à lui dire ou à lui écrire, jusqu’à la fin des temps.» Aussi, Amour (poèmes) suivi de Âme Tourmente (poésie) est comme un hymne à l'Amour. Comme toutes les femmes, je suis sensible à ce sentiment. Chaque poème parle d'une émotion, d'un doute, de questionnements, de vœux, souhaits, besoins, ... Ce recueil parle de désir de bonheur, mais aussi de souffrance, parce que l'amour ce n'est pas que les bons moments («pour le meilleur et le pire...»: on ne dit pas cela en vain; les deux représentent la Vie.)‎‎‎‎. L'inclination envers une autre personne est un mystère.

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?‎ Amour (poèmes) suivi d'Âme Tourmente (poésie), comme tous mes livres, s'adresse à tous, hommes, femmes, enfants, adolescents, adultes, vieux, sans aucune distinction. L'amour est le sentiment (et le commandement) premier du Monde et c'est un «bien» commun; il est divin, fraternel, amical, parental, entre deux êtres...

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ? Je voulais simplement dire l'amour; poser des questions, exprimer des sentiments, communiquer, échanger et pourquoi pas toucher l'autre, l'être aimé; il y a dans ces recueils des déclarations d'amour (rire), des clins d’œil et plus (rire).

Où puisez-vous votre inspiration ? ‎Pour ces recueils, j'ai pensé à l'amour (être amoureuse de l'amour, du sentiment d'amour, de l'idée d'être amoureuse...), mais aussi et surtout à mes sentiments en tant que femme, en tant qu'amie, entant qu'amoureuse et donc à la personne ou (aux personnes qui inspirent ce sentiment) (rire). Parce que nous aimons ou nous sommes amoureux et, nous aimons et sommes amoureux (parfois les sentiments sont partagés, d'autres fois, non). Et, parfois nos sentiments sont confus, notre tête, comme une balance, pèse le pour et le contre et notre cœur en souffre; trop de fois, nous aimons la personne qui ne nous aime pas et souvent une personne nous aime, mais nous en aimons une autre, va savoir pourquoi !? «L'accord» parfait est donc rare et donc précieux; il nous mène au BONHEUR et c'est ce que nous recherchons tous, n'est-ce pas ?

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?‎ Je ne sais pas encore. Je vais continuer à écrire, c'est certain, mais... Dieu seul connaît le futur !‎ (rire)

Un dernier mot pour les lecteurs ?‎ Merci à tous pour vos compliments, vos commentaires constructifs, vos encouragements, ...‎ Merci de me lire et de me suivre. ‎ À la prochaine fois, si Dieu le veut. Merci.

https://plus.google.com/114006417369412939199

Voici.

6) L'interview écrite sur Ce regard (recueil de poèmes (poésie)):

Par Guillaume

LE 26 JUILLET 2016

Rencontre avec Evelyne Patricia Lokrou, auteur de "Ce regard"

Dans quelle région habitez-vous en France ? Sinon, dans quel autre pays ? Bonjour. Je suis née en Côte d'Ivoire. Je vis depuis 1994 au Canada à Montréal (Québec). Je suis arrivée dans ce pays pour des études à l'université en tant qu'étudiante étrangère.

Présentez-nous votre ouvrage Je voudrais tout d'abord me présenter à vous, si vous me le permettez. Je suis Evelyne Patricia Lokrou. Je suis née le 16 octobre 1975 à Abidjan, en Côte d'Ivoire, d'un père médecin et d'une mère comptable. Je suis l'aînée de six enfants. J'ai un baccalauréat (philosophie-lettres (Terminal A2) langue vivante 2). Je suis diplômée, plusieurs fois, de l'université de Montréal, en journalisme, rédaction, publicité, relations publiques, arts plastiques, général en communication appliquée,...J'aime apprendre, comprendre et découvrir. J'écris (contes, poèmes, nouvelles, pièces de théâtre, romans), je peins, je dessine, je photographie, je sculpte également. J'ai aussi un blog. Je suis l’auteur de six recueils de poèmes: Comme un poème, Adolescence, Histoire noire, Amour suivi de Âme Tourmente, La vie est un poème (seule) et Ce regard; de deux pièces de théâtre: La dispute et « Love hôtel » pour chiens; de trois recueils de nouvelles: Le Don, Petite poussière et La prison du possédé; d'un livre (textes-poèmes-peintures): L'Art selon Evepath; d'un conte: La vengeance et d'un roman: Évaluation, publiés aux éditions Edilivre. Je suis aussi l’auteur de l’Autobus du village et autres nouvelles (Thélès); Royaume (Thélès); Amour et recueillement (Elzévir); Question d'Os (Angel publications). En 2007, je fus lauréate (2e prix (candidat étranger)) au concours de la nouvelle organisée par le Cercle de poésie aux quatre points cardinaux, Section Picardie (France). "Ce regard" est un recueil de poèmes; c'est un peu un modeste hommage aux grands poètes que nous aimons, entre autres, Charles Baudelaire, Guillaume Apollinaire, Émile Nelligan, Paul Verlaine, Léopold Sédar Senghor, Arthur Rimbaud....(un extrait d'un poème des quatre premiers poètes est donné dans ce recueil). " Ce regard" aborde plusieurs sujets et thèmes, notamment l'amour, le plus important.

Pourquoi avoir écrit ce livre ? "Ce regard" est le fruit d'un désir soudain d'exprimer ce beau sentiment : L'AMOUR. Je faisais une nouvelle lecture de " Les fleurs du mal" de Charles Baudelaire et j'ai voulu relire aussi les autres poètes, les autres recueils de poèmes que je possédais. Plus, je lisais et plus je me disais: " j'aime toujours et encore les sons, les mots, les vers". Je voulais et je devais (...) écrire un autre recueil de poèmes. Plusieurs sujets et de nombreux thèmes se présentaient, s'imposaient à moi : la Vie, la mort, Dieu, et comme toujours, le plus important des sentiments, pour moi, L'AMOUR. Je trouvais donc normal de remercier ces grands Auteurs. Alors, " pourquoi ne pas dire un "MERCI", à ma manière, à ces poètes que j'aime et, à tous les poèmes et les poètes, que je découvre... exemple Josué Guébo ?

A quel lecteur s'adresse votre ouvrage ? "Ce regard", comme tous mes livres, - Comme un poème (poèmes), Adolescence (poèmes), Histoire noire (poésie), Amour (poèmes) suivi de Âme Tourmente (poésie), La vie est un poème (seule)(poèmes); La dispute (pièces de théâtre), « Love hôtel » pour chiens (pièces de théâtre); Le Don (recueils de nouvelles), Petite poussière (recueils de nouvelles), La prison du possédé (recueils de nouvelles); L'Art selon Evepath (textes-poèmes-peintures); La vengeance (conte); Évaluation (roman),...- s'adresse à TOUS et à TOUTES (femmes, hommes, enfants, adolescents, jeunes, vieux; les petits et les grands).

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ? Je n'ai pas voulu transmettre de message particulier dans ce livre. Je voulais juste m'exprimer sur divers sujets à l"aide de la poésie; rendre (faire) un hommage aux poètes que nous aimons et dire "MERCI" aux poètes et aux personnes qui nous font découvrir la poésie, les poètes, les Auteurs, les livres (les enseignants, les professeurs, les parents, les Auteurs, les éditeurs, les lecteurs...).

Où puisez-vous votre inspiration ? Je lis beaucoup et j'écris souvent. Les livres sont une piste pour réfléchir, un bon moyen de confronter les idées, de se remettre en question, de se distraire, d'apprendre ; l'écriture est un moyen de m'exprimer, de dénoncer, de dire la beauté et la laideur de la VIE; une façon de vouloir un changement pour le mieux. J'écris dans l'Espoir d'un MONDE meilleur. L'écriture est un peu mon " Imagine de John Lennon", mon " Enfants de tous pays d'Enrico Macias" , mon " La Quête de Jacques Brel", mon " L'hymne à l'amour d'Edith Piaf et mon plusieurs autres encore... Je dirai donc que "tout" et " un rien" est une source d'inspiration. La fiction permet de dire l'Existence, les sociétés, les problèmes, les joies, les peines, les injustices, les inégalités; elle permet de dénoncer et de refuser la VIOLENCE; de rechercher la douceur et de réclamer La PAIX et L'AMOUR !!!!!

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ? Je viens de publier six (6) autres livres chez Edilivre: La vie est un poème (seule)(poèmes), « Love hôtel » pour chiens (pièces de théâtre), La prison du possédé (recueils de nouvelles), La vengeance (conte); Évaluation (roman) et Ce regard (poèmes). C'est déjà une grande chance. Je vais continuer à lire et à écrire et, qui sait ?

Un dernier mot pour les lecteurs ? Merci à mes lecteurs et à mes lectrices de me lire, d'acheter mes livres. Merci d'écrire vos commentaires constructifs et de me suivre sur les réseaux sociaux. Pour les lecteurs et les amateurs d'art curieux de découvrir mes oeuvres, vous pouvez me suivre sur Facebook, Slog, Artquid et sur mon blog : https://www.facebook.com/evelynepatricialokrouofficiel http://www.slog.fr/evelynepatricialokrou (Slog). http://www.artquid.com/artist/evelynepatricialokrou/evelyne-patricia-lokrou.html(peintures...) http://evelynepatricialokrou.over-blog.com/ (blog). Merci également à mes éditeurs, en particulier à Edilivre, de vous permettre, à vous lecteurs et lectrices, de me lire, en me publiant. Merci à TOUS et à TOUTES!! Je vous suis reconnaissante! Merci, DIEU! MERCI!!!!!

Voici.

7) L'interview écrite sur Évaluation (roman):

Par Guillaume

LE 8 AOÛT 2016

Rencontre avec Evelyne Patricia Lokrou, auteur de "Évaluation"

Où habitez-vous ? Bonjour. Je suis née à Abidjan (Côte d'Ivoire) et je vis à Montréal (Québec), au Canada, depuis août 1994. Je suis arrivée dans ce pays (et dans cette province), pour des études à l'université ( Université de Montréal (UdeM)).

Présentez-nous votre ouvrage "Évaluation" est un roman. C'est le récit d'un enfermement imposé. « Notre plus grande gloire n’est point de tomber, mais de savoir nous relever chaque fois que nous tombons. » Cette parole de Confucius traduit bien l'esprit de ce livre. Un incident devant le métro cause une série d'événements qui conduiront Alice à suivre une évaluation. Ce livre est le récit de ces événements.

Pourquoi avoir écrit ce livre ? "Évaluation" parle d'une situation que j'ai déjà vécue, dans le passé : un enfermement (injuste et imposé); "Évaluation" est né quelques années après ce douloureux événement. " Évaluation" a été, pendant l'écriture, un bon moyen de faire la paix avec des sentiments tristes, pénibles et de nombreuses injustices..."Évaluation" est un roman, mais aussi un peu un petit témoignage, sans vraiment en être un, sur l'enfermement imposé (ce n'est pas un récit-témoignage; ce n'est pas une autobiographie ni une biographie). L'oeuvre, " Évaluation ", est partie d'une démarche personnelle: "comprendre, accepter, conclure, avancer, ..." et " Évaluation ", le projet personnel, est devenu un livre, une autre histoire, un autre récit,... (Rire).

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ? Tous mes livres, - Comme un poème (poèmes), Adolescence (poèmes), Histoire noire (poésie), Amour (poèmes) suivi de Âme Tourmente (poésie), La vie est un poème (seule)(poèmes); La dispute (pièces de théâtre), « Love hôtel » pour chiens (pièces de théâtre); Le Don (recueils de nouvelles), Petite poussière (recueils de nouvelles), La prison du possédé (recueils de nouvelles); L'Art selon Evepath (textes-poèmes-peintures); La vengeance (conte); Évaluation (roman),...- s'adresse à TOUS et à TOUTES. Toutefois, "Évaluation", spécialement, est un roman destiné, d'abord et avant tout, aux grands (aux adultes).

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ? Je voulais raconter une histoire, avant tout; dénoncer une situation; dire des événements possibles ; décrire des personnages colorés ; montrer des êtres humains complexes, contradictoires, comme l'Existence. J'ai voulu dire également la fragilité de l'Homme (sur le plan psychologique, physique, moral...). J'ai voulu surtout dire qu'il faut voir au-delà des mots, des actes, des gestes, des paroles, des situations, des événements... il faut voir au-delà des apparences.

Où puisez-vous votre inspiration ? Je vous dirai: " je puise mon inspiration, nulle part"... J'aime apprendre, comprendre et découvrir. J'aime tout, mais pas n'importe quoi. J'écris (contes, poèmes, nouvelles, pièces de théâtre, romans), je peins, je dessine, je photographie, je sculpte également. J'ai aussi un blog. Je lis presque tout. Je m'intéresse à la CULTURE, en général. L'éclectisme ("disposition d'esprit consistant à s'intéresser à des domaines variés à des sujets multiples") est un peu "moi" (rire). J'aime la maxime de Socrate : « Je sais que je ne sais rien » . Oui, « je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais ». (C'est une vraie motivation.). Pour l'écrivain et le journaliste, c'est important. On apprend toute sa VIE; des autres: des grands et des petits, aussi.

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ? Je suis heureuse d'être l’auteur de six recueils de poèmes: Comme un poème, Adolescence, Histoire noire, Amour suivi de Âme Tourmente, La vie est un poème (seule) et Ce regard; de deux pièces de théâtre: La dispute et « Love hôtel » pour chiens; de trois recueils de nouvelles: Le Don, Petite poussière et La prison du possédé; d'un livre (textes-poèmes-peintures): L'Art selon Evepath; d'un conte: La vengeance et d'un roman: Évaluation, publiés aux éditions Edilivre; je suis contente aussi d'être l’auteur de l’Autobus du village et autres nouvelles (Thélès); Royaume (Thélès); Amour et recueillement (Elzévir); Question d'Os (Angel publications). Je vais continuer à lire (à peindre, à sculpter, à photographier) et à écrire et, qui sait ?

Un dernier mot pour les lecteurs ? Merci à vous, lecteurs et lectrices, de me lire, d'acheter mes livres. Merci d'écrire vos commentaires constructifs et de me suivre sur les réseaux sociaux. Pour les lecteurs et les amateurs d'art curieux de découvrir mes oeuvres, vous pouvez me suivre sur Facebook, Slog, Artquid, Twitter et sur mon blog, entre autres : https://www.facebook.com/evelynepatricialokrouofficiel http://www.slog.fr/evelynepatricialokrou (Slog). <a target="_blank" href="http://www.artquid.com/artist/evelynepatricialokrou/evelyne-patricia-lokrou.html">http://www.artquid.com/artist/evelynepatricialokrou/evelyne-patricia-lokrou.html(peintures (toiles), sculptures (petits objets décoratifs)) https://www.twitter.com/EvelyneLokrou http://evelynepatricialokrou.over-blog.com/ (blog). Merci également à Edilivre pour la publication de mes livres et, en particulier, pour " Évaluation". Merci à TOUS et à TOUTES! Merci, DIEU! MERCI!

Bonjour. Voici une interview sur mon livre " La vie est un poème (seule)". Je vous invite à lire cette autre Rencontre avec Evelyne Patricia Lokrou. Merci. Bonne lecture et bonne journée. Mes livres sont publiés par ces maisons d'Éditions: Thélès (L'autobus du village et autres nouvelles; Royaume), Elzévir (Amour et recueillement) Angel publications (Question d'Os) et EDILIVRE (plusieurs livres). MERCI. http://www.edilivre.com/communaute/tag/evelyne-patricia-lokrou/#.V7frWL3D_tL

 

Évelyne Patricia Lokrou dans Ecrire pour l'ensemble de son œuvre

logo_Ecrire_2015_Edilivre

 

 

 

 

 

article_Ecrire_Evelyne_Patricia_Lokrou_2015_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour lire l'interview dans son intégralité, cliquez sur ce lien.

 

 

 

 

    
     
  • Le Don

    De Evelyne Patricia Lokrou

     
    

 

Voici.

8) L'interview écrite sur " La vie est un poème (seule)" :

Par Guillaume

LE 25 AOÛT 2016

Rencontre avec Evelyne Patricia Lokrou, auteur de "La vie est un poème (seule)"

Où habitez-vous ? Bonjour. Je suis Evelyne Patricia Lokrou. Je suis née le 16 octobre 1975 à Abidjan, en Côte d'Ivoire, d'un père médecin et d'une mère comptable. Je suis l'aînée de six enfants. J'ai un baccalauréat (philosophie-lettres (Terminal A2) langue vivante 2). Je vis à Montréal (Québec), au Canada, depuis août 1994. Je suis arrivée dans ce pays (et dans cette province), pour étudier à l'université. Je suis diplômée, plusieurs fois, de l'université de Montréal (UdeM), en journalisme, rédaction, publicité, relations publiques, arts plastiques, général en communication appliquée,...J'aime apprendre, comprendre et découvrir. J'écris (contes, poèmes, nouvelles, pièces de théâtre, romans), je peins, je dessine, je photographie, je sculpte également. J'ai aussi un blog. En 2007, je fus lauréate (2e prix (candidat étranger)) au concours de la nouvelle organisée par le Cercle de poésie aux quatre points cardinaux, Section Picardie (France).

Présentez-nous votre ouvrage "La vie est un poème (seule)" est un recueil de poèmes écrits comme toujours avec Amour ; ce sont des poèmes qui, comme un hymne à la Vie, abordent plusieurs sujets dont l’Existence, l’Amour, l’amitié, l’écriture, la solitude, la souffrance, la maladie, les ruptures, l’Espoir, la famille, la pauvreté, la mort, la maladie d’Alzheimer, les peines, le sentiment amoureux, la foi, le découragement, les regrets, la dépression, le crime d’honneur, etc.

Pourquoi avoir écrit ce livre ? La vie est un poème devait être publié au départ par une autre maison d'édition (...). D'ailleurs, certains poèmes ont été écrits pour compléter des textes déjà existants. Cependant, et malheureusement, cette maison d'édition a dû fermer ses portes (...). Je dis "Merci" et aussi " bonne chance", en passant, aux membres qui la composaient, à toute l'équipe et aux auteurs.

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ? "La vie est un poème (seule)", comme tous mes livres, - Comme un poème (poèmes), Adolescence (poèmes), Histoire noire (poésie), Amour (poèmes) suivi de Âme Tourmente (poésie), La vie est un poème (seule)(poèmes); La dispute (pièces de théâtre), « Love hôtel » pour chiens (pièces de théâtre); Le Don (recueils de nouvelles), Petite poussière (recueils de nouvelles), La prison du possédé (recueils de nouvelles); L'Art selon Evepath (textes-poèmes-peintures); La vengeance (conte); Évaluation (roman),...- s'adresse à TOUS et à TOUTES (femmes, hommes, enfants, adolescents, jeunes, vieux); aux petits et aux grands.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ? Comme le titre l’indique, la Vie est un poème, un poème difficile à écrire, mais un poème qui s’écrit avec Patience, Amour, Foi, Compassion. Un poème, qui comme la VIE, une image, une photographie, une chanson, une peinture ou un dessin, (d’ailleurs certains des mes dessins au crayon se trouvent dans cette œuvre, parfois pour illustrer un poème ou une pensée) est une recherche permanente de la Beauté, de la Justice, de la Compréhension, de la Paix. "La vie est un poème (seule)" est un appel à l’Émotion humaine. Exemple de poèmes :

Tourment Tu es mort mon tourment Comme les jours de mon enfance; Tu es blessé tristement Comme un amant sans espérance. Je souris aux printemps anciens Pour que le futur se fasse mien Comme une vierge se donne à son amant.

Où puisez-vous votre inspiration ? Mes livres abordent de nombreux sujets, et plusieurs thèmes, de la Vie. Il n'y a pas vraiment de source d'inspiration. Mes lectures sont diversifiées et les sujets de ses livres sont multiples. Mon sujet de "prédilection" ou préféré est L'AMOUR. Le sentiment le plus important et vital, selon moi.

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ? Je suis contente d'être l’auteur de six recueils de poème, de deux pièces de théâtre, de trois recueils de nouvelles, d'un livre (textes-poèmes-peintures), d'un conte et d'un roman publiés aux éditions Edilivre. J'ai la chance d'être aussi l'auteur d'ouvrages publiés par d'autres maisons d'édition. Comme je le dis souvent, je vais continuer à lire (à peindre, à sculpter, à photographier) et à écrire et, qui sait ?

Un dernier mot pour les lecteurs ? Merci à vous de me lire et d'acheter mes livres. Merci pour vos commentaires constructifs. Merci également de me suivre sur les réseaux sociaux. Vous pouvez continuer à suivre mon travail sur Facebook, Slog, Artquid, Twitter et sur mon blog: https://www.facebook.com/evelynepatricialokrouofficiel http://www.slog.fr/evelynepatricialokrou (Slog). http://www.artquid.com/artist/evelynepatricialokrou/evelyne-patricia-lokrou.html (peintures (toiles), sculptures (petits objets décoratifs)) https://www.twitter.com/EvelyneLokrou http://evelynepatricialokrou.over-blog.com/ (blog).

Merci à tous et à toutes! MERCI!

Voici.

9) L'interview écrite sur " La prison du possédé ":

Par Guillaume

LE 16 SEPTEMBRE 2016

Rencontre avec Evelyne Patricia Lokrou, auteur de "La Prison du possédé"

Où habitez-vous ? Bonjour. Je suis née à Abidjan (en Côte d'Ivoire) et je vis à Montréal (dans la province de Québec), au Canada, depuis août 1994. Je suis arrivée dans ce pays (et dans cette ville francophone), pour des études à l'université (Université de Montréal (UdeM), en particulier).

Présentez-nous votre ouvrage La prison du possédé est un petit recueil de nouvelles ; des nouvelles qui parlent de la mort, de la souffrance, de la folie, de l'amour…La prison du possédé, c'est aussi le titre d'une des nouvelles. Ce livre aborde plusieurs thèmes et sujets sensibles, et importants dont la "traite humaine", " l'immigration", " la vie dure des étrangers dans le nouveau pays" "la maladie mentale", la mort pour les jeunes enfants; les mots à utiliser au moment de la perte d'un des parents " ....

Pourquoi avoir écrit ce livre ? Une des nouvelles, "Fatou", est une histoire écrite après la lecture de récits cauchemardesques de femmes africaines loin de leur Afrique. Je voulais donner un signal d'alarme, dire la souffrance de ses femmes, ("VICTIMES, consentantes (en apparences" )) et appeler à réagir pour mettre fin aux cauchemars de ses jeunes femmes, de ses jeunes filles, loin de chez elles. Les textes de " la prison du possédé" sont aussi dans mon livre "l'autobus du village et autres nouvelles", ("l'autobus du village" qui est aussi une des nouvelles de ce recueil). La prison du possédé est une deuxième chance pour ces nouvelles dont les sujets sont toujours actuels et d'actualités.

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ? Tous mes livres, - Comme un poème (poèmes), Adolescence (poèmes), Histoire noire (poésie), Amour (poèmes) suivi de Âme Tourmente (poésie), La vie est un poème (seule)(poèmes); La dispute (pièces de théâtre), « Love hôtel » pour chiens (pièces de théâtre); Le Don (recueils de nouvelles), Petite poussière (recueils de nouvelles), L'Art selon Evepath (textes-poèmes-peintures); La vengeance (conte); Évaluation (roman),...- s'adressent à TOUS et à TOUTES. Cependant, "La prison du possédé (recueils de nouvelles) devrait être la lecture des adultes (des parents) qui veulent parler de certains sujets difficiles et importants avec les enfants.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ? Je ne voulais pas vraiment transmettre de message dans ce livre. Je voulais simplement raconter des histoires, avant tout; dénoncer des situations; dire des événements possibles pour lesquels nous devrions chercher et trouver des solutions ensemble.

Où puisez-vous votre inspiration ? "Un écrivain ne choisit pas ses thèmes, ce sont les thèmes qui le choisissent." Le (romancier et ses démons (Mario Vargas Llosa)). J'aime apprendre, comprendre et découvrir. J'aime tout, mais pas n'importe quoi. J'écris (contes, poèmes, nouvelles, pièces de théâtre, romans), je peins, je dessine, je photographie, je sculpte également. J'ai aussi un blog. Je lis presque tout. Je m'intéresse à la CULTURE, en général.

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ? Je suis heureuse d'être l’auteur de six recueils de poèmes: Comme un poème, Adolescence, Histoire noire, Amour suivi de Âme Tourmente, La vie est un poème (seule) et Ce regard; de deux pièces de théâtre: La dispute et «Love hôtel» pour chiens; de trois recueils de nouvelles: Le Don, Petite poussière et La prison du possédé; d'un livre (textes-poèmes-peintures): L'Art selon Evepath; d'un conte: La vengeance et d'un roman: Évaluation, publiés aux éditions Edilivre; je suis contente aussi d'être l’auteur de l’Autobus du village et autres nouvelles (Thélès); Royaume (Thélès); Amour et recueillement (Elzévir); Question d'Os (Angel publications). Personne ne connaît le futur, l'avenir, aussi je vais continuer à lire (à peindre, à sculpter, à photographier) et à écrire et, qui sait ?

Un dernier mot pour les lecteurs ? Merci aux lecteurs et aux lectrices de me lire et d'acheter mes livres. Merci pour les commentaires constructifs. Merci également de me suivre sur les réseaux sociaux. Vous pouvez me suivre sur : Facebook, Slog, Artquid, Twitter et sur mon blog, entre autres : https://www.facebook.com/evelynepatricialokrouofficiel http://www.slog.fr/evelynepatricialokrou (Slog). http://www.artquid.com/artist/evelynepatricialokrou/evelyne-patricia-lokrou.html (peintures (toiles), sculptures (petits objets décoratifs)) https://www.twitter.com/EvelyneLokrou http://evelynepatricialokrou.over-blog.com/ (blog). https://plus.google.com/114006417369412939199 (tous mes liens importants) Merci également à Edilivre pour la publication de mes livres et, en particulier, pour " La prison du possédé". MERCI!

Voici

10) Interview sur " La vengeance" (Conte):

Par Guillaume

LE 26 SEPTEMBRE 2016

Rencontre avec Evelyne Patricia Lokrou, auteur de "La Vengeance"

Où habitez-vous ? Bonjour. Je vis à Montréal (Québec) au Canada.

Présentez-nous votre ouvrage La vengeance est un conte. Un conte qui dit le pourquoi de la présence de la vengeance dans le monde (ou du moins qui tente t'expliquer le pourquoi). Bénomi était marié à Lylliebelle. L'heureux couple, qui avait deux filles et deux garçons, vivait dans un pays nommé Dan. Puis un jour, Lylliebelle et ses filles, Fanny et Isabonne, partent pour un village appelé Bansan. Bansan qui fera le malheur de la famille de Bénomi.

Pourquoi avoir écrit ce livre ? Je voulais juste écrire un conte. Même si ce conte parle d'un sujet dur : la vengeance. Je voulais simplement raconter une histoire. Une de ces histoires que les grands-parents racontent au coin du feu dans toutes les bonnes "légendes" africaines. Une de ces histoires avec une morale importante à la fin.

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ? La vengeance (conte), comme tous mes livres, - Comme un poème (poèmes), Adolescence (poèmes), Histoire noire (poésie), Amour (poèmes) suivi de Âme Tourmente (poésie), La vie est un poème (seule)(poèmes); La dispute (pièces de théâtre), « Love hôtel » pour chiens (pièces de théâtre); Le Don (recueils de nouvelles), Petite poussière (recueils de nouvelles), La prison du possédé (recueils de nouvelles), L'Art selon Evepath (textes-poèmes-peintures); Évaluation (roman),...- s'adresse à TOUS et à TOUTES.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ? Je ne voulais pas vraiment transmettre de message dans ce livre. Mais, le livre fait comprendre que la VIOLENCE brise des vies ; elle est intolérable ; les mauvaises actions sont toujours, ou presque toujours, punies. Le livre dit aussi qu'il ne faut pas perdre espoir; il faut croire aux miracles et à l'AMOUR.

Où puisez-vous votre inspiration ? C'est difficile à dire, mais je lis presque tout. Je m'intéresse à la CULTURE, en général.

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ? Je suis contente d'être l’auteur de six recueils de poèmes: Comme un poème, Adolescence, Histoire noire, Amour suivi de Âme Tourmente, La vie est un poème (seule) et Ce regard; de deux pièces de théâtre: La dispute et «Love hôtel» pour chiens; de trois recueils de nouvelles: Le Don, Petite poussière et La prison du possédé; d'un livre (textes-poèmes-peintures): L'Art selon Evepath; d'un conte: La vengeance et d'un roman: Évaluation, publiés aux éditions Edilivre; je suis contente aussi d'être l’auteur de l’Autobus du village et autres nouvelles (Thélès); Royaume (Thélès); Amour et recueillement (Elzévir); Question d'Os (Angel publications). Je ne sais pas. Je vais continuer à écrire et, comme on dit, qui sait ?

Un dernier mot pour les lecteurs ? Merci de me lire et d'acheter mes livres; merci pour les commentaires constructifs; merci de me suivre sur les réseaux sociaux. Merci à tous. MERCI! https://www.facebook.com/evelynepatricialokrouofficiel http://www.slog.fr/evelynepatricialokrou (Slog). http://www.artquid.com/artist/evelynepatricialokrou/evelyne-patricia-lokrou.html (peintures (toiles), sculptures (petits objets décoratifs)) https://www.twitter.com/EvelyneLokrou http://evelynepatricialokrou.over-blog.com/ (blog). https://plus.google.com/114006417369412939199 (tous mes liens importants)

Evelyne_Patricia_Lokrou_Edilivre3Où habitez-vous ?
Bonjour. Je suis née à Abidjan (Côte d'Ivoire) et je vis à Montréal (Québec), au Canada, depuis août 1994. Je suis arrivée dans ce pays (et dans cette province), pour des études à l'université ( Université de Montréal (UdeM)).

Présentez-nous votre ouvrage 
"Évaluation" est un roman. C'est le récit d'un enfermement imposé. « Notre plus grande gloire n’est point de tomber, mais de savoir nous relever chaque fois que nous tombons. » Cette parole de Confucius traduit bien l'esprit de ce livre.
Un incident devant le métro cause une série d'événements qui conduiront Alice à suivre une évaluation. Ce livre est le récit de ces événements.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
"Évaluation" parle d'une situation que j'ai déjà vécue, dans le passé : un enfermement (injuste et imposé); "Évaluation" est né quelques années après ce douloureux événement. " Évaluation" a été, pendant l'écriture, un bon moyen de faire la paix avec des sentiments tristes, pénibles et de nombreuses injustices..."Évaluation" est un roman, mais aussi un peu un petit témoignage, sans vraiment en être un, sur l'enfermement imposé (ce n'est pas un récit-témoignage; ce n'est pas une autobiographie ni une biographie).
L'oeuvre, " Évaluation ", est partie d'une démarche personnelle: "comprendre, accepter, conclure, avancer, ..." et " Évaluation ", le projet personnel, est devenu un livre, une autre histoire, un autre récit,... (Rire).

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?
Tous mes livres, - Comme un poème (poèmes), Adolescence (poèmes), Histoire noire (poésie), Amour (poèmes) suivi de Âme Tourmente (poésie), La vie est un poème (seule)(poèmes); La dispute (pièces de théâtre), « Love hôtel » pour chiens (pièces de théâtre); Le Don (recueils de nouvelles), Petite poussière (recueils de nouvelles), La prison du possédé (recueils de nouvelles); L'Art selon Evepath (textes-poèmes-peintures); La vengeance (conte); Évaluation (roman),...- s'adresse à TOUS et à TOUTES. Toutefois, "Évaluation", spécialement, est un roman destiné, d'abord et avant tout, aux grands (aux adultes).

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Je voulais raconter une histoire, avant tout; dénoncer une situation; dire des événements possibles ; décrire des personnages colorés ; montrer des êtres humains complexes, contradictoires, comme l'Existence. J'ai voulu dire également la fragilité de l'Homme (sur le plan psychologique, physique, moral...).
J'ai voulu surtout dire qu'il faut voir au-delà des mots, des actes, des gestes, des paroles, des situations, des événements... il faut voir au-delà des apparences.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je vous dirai: " je puise mon inspiration, nulle part"...
J'aime apprendre, comprendre et découvrir. J'aime tout, mais pas n'importe quoi. J'écris (contes, poèmes, nouvelles, pièces de théâtre, romans), je peins, je dessine, je photographie, je sculpte également. J'ai aussi un blog. Je lis presque tout. Je m'intéresse à la CULTURE, en général. L'éclectisme ("disposition d'esprit consistant à s'intéresser à des domaines variés à des sujets multiples") est un peu "moi" (rire).
J'aime la maxime de Socrate : « Je sais que je ne sais rien » . Oui, « je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais ». (C'est une vraie motivation.). Pour l'écrivain et le journaliste, c'est important. On apprend toute sa VIE; des autres: des grands et des petits, aussi.

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?
Je suis heureuse d'être l’auteur de six recueils de poèmes: Comme un poème, Adolescence, Histoire noire, Amour suivi de Âme Tourmente, La vie est un poème (seule) et Ce regard; de deux pièces de théâtre: La dispute et « Love hôtel » pour chiens; de trois recueils de nouvelles: Le Don, Petite poussière et La prison du possédé; d'un livre (textes-poèmes-peintures): L'Art selon Evepath; d'un conte: La vengeance et d'un roman: Évaluation, publiés aux éditions Edilivre; je suis contente aussi d'être l’auteur de l’Autobus du village et autres nouvelles (Thélès); Royaume (Thélès); Amour et recueillement (Elzévir); Question d'Os (Angel publications).
Je vais continuer à lire (à peindre, à sculpter, à photographier) et à écrire et, qui sait ?

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Merci à vous, lecteurs et lectrices, de me lire, d'acheter mes livres. Merci d'écrire vos commentaires constructifs et de me suivre sur les réseaux sociaux. Pour les lecteurs et les amateurs d'art curieux de découvrir mes oeuvres, vous pouvez me suivre sur Facebook, Slog, Artquid, Twitter et sur mon blog, entre autres :
https://www.facebook.com/evelynepatricialokrouofficiel
http://www.slog.fr/evelynepatricialokrou (Slog).
http://www.artquid.com/artist/evelynepatricialokrou/evelyne-patricia-lokrou.html (peintures (toiles), sculptures (petits objets décoratifs))
https://www.twitter.com/EvelyneLokrou
http://evelynepatricialokrou.over-blog.com/ (blog).
Merci également à Edilivre pour la publication de mes livres et, en particulier, pour " Évaluation".
Merci à TOUS et à TOUTES! Merci, DIEU! MERCI!

 

 

 
Voici une interview sur " Love hôtel" pour chiens (pièce de théâtre)

Rencontre avec Evelyne Patricia Lokrou, auteur de « "Love hôtel" pour chiens »

Evelyne_Patricia_Lokrou_Edilivre3Où habitez-vous ?
Bonjour. Je suis Evelyne Patricia Lokrou. Je suis née le 16 octobre 1975 à Abidjan, en Côte d'Ivoire, d'un père médecin et d'une mère comptable. Je suis l'aînée de six enfants. J'ai un baccalauréat (philosophie-lettres (Terminal A2) langue vivante 2). Je vis à Montréal (Québec), au Canada, depuis août 1994. Je suis diplômée, plusieurs fois, de l'université de Montréal (UdeM), en journalisme, rédaction, publicité, relations publiques, arts plastiques, général en communication appliquée,...J'aime apprendre, comprendre et découvrir. J'écris (contes, poèmes, nouvelles, pièces de théâtre, romans), je peins, je dessine, je photographie, je sculpte également. J'ai aussi un blog. En 2007, je fus lauréate (2e prix (candidat étranger)) au concours de la nouvelle organisée par le Cercle de poésie aux quatre points cardinaux, Section Picardie (France).

Présentez-nous votre ouvrage
« Love hôtel » pour chiens est une courte pièce de théâtre. Le « love hôtel » est un hôtel comme tous les autres, la seule différence : il est pour les chiens. C'est un lieu où « les meilleurs amis de l’homme » pourront s’aimer en toute « liberté ». « Love hôtel » pour chiens, c'est aussi et surtout l'occasion de confronter les sentiments humains, de raconter l'Homme, de parler de l'amour, de la solitude, du drame humain.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
"Love hôtel" pour chiens est  d'un fait divers: la création d'un hôtel destiné aux chiens. J'ai écrit cette pièce spécialement pour un concours de théâtre, il y a quelques années.

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?
"Love hôtelpour chiens, comme tous mes livres, - Comme un poème (poèmes), Adolescence (poèmes), Histoire noire (poésie), Amour (poèmes) suivi de Âme Tourmente (poésie), La vie est un poème (seule)(poèmes); La dispute (pièces de théâtre), « Love hôtel » pour chiens (pièces de théâtre); Le Don (recueils de nouvelles), Petite poussière (recueils de nouvelles), La prison du possédé (recueils de nouvelles); L'Art selon Evepath (textes-poèmes-peintures); La vengeance (conte); Évaluation (roman),...- s'adresse à TOUS et à TOUTES.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
« Love hôtel » pour chiens, c'est l'histoire d'un AMOUR. Je n'ai pas voulu transmettre de message particulier. Je voulais juste raconter une histoire (née en une journée (rire)).

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je ne dirai qu'une chose: Le sujet principal de mes livres est L'AMOUR, le sentiment le plus important, selon moi. Jean Cocteau le disait : "Écrire est un acte d'amour. S'il ne l'est pas, il n'est qu'écriture."

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?
Je suis déjà contente d'être l'auteur de six recueils de poèmes, de deux pièces de théâtre, de trois recueils de nouvelles, d'un livre, d'un conte, de de divers textes. Comme je le dis souvent, je vais continuer à lire (à peindre, à sculpter, à photographier) et à écrire et, qui sait ?

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Merci de me lire et d'acheter mes livres. Merci pour les commentaires constructifs et les " j'aime, like". Merci de me suivre sur les réseaux sociaux. Merci infiniment pour votre respect; Merci beaucoup d'aimer mon travail. MERCI!
https://www.facebook.com/evelynepatricialokrouofficiel
http://www.slog.fr/evelynepatricialokrou (Slog).
http://www.artquid.com/artist/evelynepatricialokrou/evelyne-patricia-lokrou.html (peintures (toiles), sculptures (petits objets décoratifs))
https://www.twitter.com/EvelyneLokrou
http://evelynepatricialokrou.over-blog.com/ (blog).

 

 

Ecrire N°006 avec Evelyne Patricia Lokrou De Scient Beatus (Auteur)

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :