Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La chronique de Leeve

Publié le par Evelyne Patricia Lokrou

Bonjour.

Coucou! C'est moi, Leeve ! Je suis de retour.

Je sais, maintenant, pourquoi Julie était triste la dernière fois. En fait, c'est une mère angoissée, inquiète, pour son fils, qui était avec nous. Elle était préoccupée par la santé d'Adam et soucieuse du bien-être de cet adorable gamin de six ans. Comme à son habitude, elle tentait de gérer cela toute seule; elle espérait nous tenir à l'écart, loin de ses problèmes et tenter de les régler seule, comme toujours. 

D'ailleurs, nous n'aurions rien su, si l'école n'avait appelé, Julie, pour l'informer que son adorable fils avait été conduit à l'hôpital, plus tôt, ce matin. 

Nous avons appris, plus tard, qu'Adam souffre; ce gentil petit garçon est atteint d'une leucémie.

Nous avons commencé à faire une collecte au " restaurant" pour "appuyer" Julie et aider, de notre mieux, Adam. J'aime énormément cet enfant. Nous l'aimons tous!

( larmes

Au revoir. À la prochaine fois. Merci.

Partager cet article

Repost 0

Citation de Michel Mohrt

Publié le par Evelyne Patricia Lokrou

Citation (extrait) de " La prison maritime " de Michel Mohrt

La vie du marin illustre de façon pathétique la condition humaine. L'homme est désir de liberté, il aspire à se libérer de toutes les contraintes qui pèsent sur lui: quelle image plus belle de la liberté que l'horizon illimité de la mer ? Or, le marin est prisonnier de son navire, prisonnier du règlement de fer et de la discipline.

Citation de Michel Mohrt

Publié dans Extrait, Lecture

Partager cet article

Repost 0

Bonne semaine

Publié le par Evelyne Patricia Lokrou

Noix !

"The Church at Auvers " de  Vincent van Gogh ( 1890)

"The Church at Auvers " de Vincent van Gogh ( 1890)

Publié dans Gif-Fond, Peinture

Partager cet article

Repost 0

La chronique de Leeve

Publié le par Evelyne Patricia Lokrou

Bonjour.

Coucou! C'est moi, Leeve ! Je suis de retour.

Le portait de famille est, pratiquement, terminé. Je dois revoir quelques détails, peaufiner le tout et je pourrai dire " bon travail! Ce fut un plaisir de voir, mon homme, assis devant moi, à me faire les yeux doux (adorable; il est mignon; vraiment charmant, quand il le veut bien ( rire)). 

Je crois que je ferai le portrait de ma mère, après celui-ci. Mes enfants, plus tard, verront à quoi ressemblait leur grand-mère maternelle. J'en ai les larmes aux yeux...

****

Pour ce dimanche, les enfants ont entendu l'histoire du prophète Mahomet. (Je crois que pour la prochaine fois, je reviendrai sur la genèse...; je reviendrai, surtout, sur le début de la création et sur les religions). Il y a tellement de questions; on ne s'en rend compte que lorsque les enfants vous les posent. La question qui revient, c'est toujours le "pourquoi" ? Ce " pourquoi" que Marcel, Marcelin, Alicia et Alice affectionnent tant (rire). Ce "pourquoi" qui reste toujours sans une réponse réelle, claire...

( silence)

Au revoir. À la prochaine fois. Merci.

Partager cet article

Repost 0

Camille Pissarro, peintre de la vie rurale française

Publié le par Evelyne Patricia Lokrou

Jacob Abraham Camille Pissarro, dit Camille Pissarro, " l'un des Pères de l'impressionnisme",  est un peintre impressionniste puis néo-impressionniste français d'origine danoise. Il peint la vie rurale française, en particulier les paysages et les scènes représentants des paysans qui travaillent dans les champs.  Né à Saint-Thomas le 10 juillet 1830, il est le père du peintre Lucien Pissarro. 

En effet, en 1860, Julie Vellay, la fille de viticulteurs de Bourgogne,  arrive comme domestique chez les Pissarro. Elle devient la compagne de Camille Pissarro. Il l'épouse des années plus tard  à Londres , en 1871, alors qu'elle porte leur quatre enfants. Le couple a huit enfants en tout. 

Il est bon de mentionner que le père de Camille Pissaro n'est pas content de cette union et coupe les vivres à son fils. 

Camille est mort à Paris le 13 novembre 1903.

Je vous invite à en savoir plus. Cliquez sur le lien. Merci. Bonne lecture.

Jacob Abraham Camille Pissarro, dit Camille Pissarro (1830 - 1903)

Jacob Abraham Camille Pissarro, dit Camille Pissarro (1830 - 1903)

Les Bords de l'Oise près de Pontoise (1873) de Camille Pissarro

Les Bords de l'Oise près de Pontoise (1873) de Camille Pissarro

Publié dans Peinture, Lecture

Partager cet article

Repost 0